00000001.jpg

CHERCHER

Accueil Actualités Dépêches Coup de projecteur Manifestations Contact

Technologies de la Langue

  Thèmes



-  
Les enjeux
-  Les quatre thèmes de l’Action



-  Les enjeux

Les technologies de la langue, parlée comme écrite, font l’objet d’enjeux industriels, économiques, scientifiques et culturels grandissants au plan international. Le développement de la Société de l’Information nécessite leur disponibilité, aussi bien dans le cadre de la mondialisation des marchés que dans celui de la localisation des produits et des services. De multiples applications apparaissent, liées en particulier à la généralisation de l’usage de l’Internet, à la popularisation de l’outil informatique et à la croissance explosive de la téléphonie mobile.

Les Réseaux de recherche et d’innovation technologiques du domaine des Technologies de l’Information et de la Communication, RNRT, RNTL et RIAM, soutiennent des projets de R&D associant industriels et chercheurs qui développent ou utilisent ces technologies, dans le cadre de différentes applications. Ces projets sont cependant limités dans le temps, et sont liés à ces applications. Un colloque commun RNRT-RNTL a été organisé sur le thème "Langue et technologies" en Novembre 2000 à Nancy, qui a permis de dresser un panorama des activités dans ce secteur.

L’objectif de l’action "Technologies de la Langue" est de compléter ce dispositif en traitant des questions de production de ressources linguistiques (données et outils) nécessaires au développement des différentes technologies du domaine, de mise en place de métriques et de protocoles d’évaluation permettant de comparer les méthodes et les systèmes (benchmarking), de mesurer l’état des technologies disponibles et les progrès accomplis ou à accomplir, ou d’évaluer la qualité d’une application, de normes et standards, qui revêtent une importance particulière pour les entreprises, en particulier les PME, du secteur, et enfin de veille technologique permettant de connaître la situation des recherches et développements au plan international.

Cette action doit à la fois faire intervenir les meilleurs experts de ces domaines, tant chercheurs qu’industriels, et veiller à ce que le dispositif mis en place soit accessible et pérenne.

Compte tenu des efforts consentis pas la Commission Européenne au domaine des Technologies de la Langue dans le passé (progamme Human Language Technology du 5ème PCRD), et annoncés pour le 6ème PCRD ("Knowledge Management et Multisensorial Interfaces", un des 4 thèmes de l’action Information Society Technologies dotée d’un budget de 3,6 GEuros), et des différentes actions structurantes en cours (Euromap, Class, Elsnet), il est primordial que soient définis et établis des liens avec les activités de la Commission Européenne, à travers les nouveaux instruments, Réseaux d’excellence, Programmes intégrés et utilisation de l’Article 169 pour le soutien aux collaborations nationales, dans la perspective de la construction de l’Espace Européen de la Recherche, qui pourrait nous amener à collaborer avec des programmes similaires identifiés dans d’autres pays Européens (on peut identifier d’ores et déjà l’Italie, l’Allemagne, la Grèce, les Pays-Bas ou la Norvège).

Cette action devra également se situer dans le contexte international, en tenant compte des efforts consentis sur le thème des technologies de la langue, et tout spécialement de l’évaluation, des ressources et des normes, en particulier aux Etats-Unis (campagnes d’évaluation menées chaque année par le NIST depuis 1987, avec le soutien du Darpa), et au Japon (activités du NII). Des collaborations pourront également être établies avec ces pays.

Enfin, la question de la francophonie, et de l’importance du traitement automatique de la langue française pour assurer son usage et garantir son devenir doit être une priorité, partagée avec la DGLF-LF et des organismes comme l’AUF et le réseau d’Ingénierie de la Langue Francil.